Le Cashback – Généralités et définition

Selon la définition de Wikipédia, le Cashback signifie « Remise en argent« . C’est un type de publicité.

Il désigne aujourd’hui les réductions proposées en ligne chez des marchands partenaires, via l’affiliation. Cette réduction est appliquée après l’achat, avec un remboursement effectué au consommateur, généralement sur un compte en ligne sur le site de cashback. Ce phénomène tend de plus en plus à se développer grâce à l’explosion du commerce en ligne.

De manière la plus courante, on peut y avoir accès:

  1. Soit en passant par les sites internets des marques de nos cartes de paiement (Ex, Mastercard)
  2. Soit en passant par des sites internets spécialisés (Ex, Igraal, Ebuyclub, Poulpeo)

/!\ Le Cashback ne fonctionne pas de la même façon que les bons de réductions. L’un se fait avant l’achat donc un paye moins (Bon de réduction), l’autre se fait après l’achat (Cashback) /!\

Cela veut dire pour le Cashback, que dans un 1er temps vous payez la totalité de la valeur de l’achat et ensuite vous vous faites rembourser le pourcentage indiqué.

Évidemment le Cashback est ouvert à tout le monde il faut juste être inscrit sur une des plateformes.

Cashback en euros

Cashback en euros, de l’argent sonnant et trébuchant

Mais attention quand on parle du Cashback car dans son pays d’origine aux USA, il peut prendre 3 significations:

  1. Rebate (Marketing): Le rabais est la méthode traditionnelle. Le commerçant applique un pourcentage à son produit et l’on paye moins, d’autres avantages peuvent s’appliquer aux achats.
  2. Loyalti Program: Le programme de fidélité, on est tous inscrit de manière directe ou indirecte à de tels programmes. Soit au bout de tant d’achats on reçoit des chèques cadeaux, des points cadeaux, …
  3. Cashback Reward Program: Le Cashback tel qu’on en a parlé dans cet article, vous achetez/commandez, vous payez, vous recevez en retour un pourcentage de l’achat. Ça peut-être un achat dans un magasin physique ou électronique.

Il ne vous reste qu’à choisir votre méthode, car rien n’est obligatoire dans le commerce, ni en tant que commerçant, ni en tant que client.

Romuald

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *