Le Cashback: Réalité économique en France

Une réalité économique en France.

Le Cashback est de plus en plus utilisé par les internautes pour faire des économies lors de leurs achats, mais combien celà représente t’il en valeur ?

Selon une étude du SNMP (Syndicat National du Marketing et de la Performance) et Xerfi: En 2015 le Cashback à permis de générer 600 millions d’€ de chiffre d’affaires auprès du e-commerce. Pour 2017 ce sont même 800 millions d’€ qui sont annoncés. Tel une start-up, le Cashback est en hypercroissance avec une progression à 2 chiffres.

Autre chiffre important, les sociétés de cashback ont réalisé en 2015 un retour de 35 millions d’€ soit près de 5% du chiffre d’affaires global généré. Pour les commerces électroniques le levier est très important, 1€ investit génère près de 20€ de chiffre d’affaires !
Il faut avoir conscience qu’en matière de Cashback, l’investissement de l’annonceur correspond à 100% de ventes prospects. On peut même dire que le coût pour l’annonceur n’est que postérieur à la facturation et encaissement du prospect.

Mais le levier ne s’arrête pas là, car le Cashback aide à recruter et fidéliser des nouveaux prospects. Cela représente environ 20% des nouvelles commandes. Les sites de e-commerces ont tout intérêt à utiliser le levier Cashback.

Cliquez-ici pour lire l’infographie de l’étude Xerfi et ici pour le communiqué de presse du SNMP

Réalité Cashback

Réalité Cashback

Rappel des principaux chiffres de cette étude Xerfi:

  • En 2015: La réalité des ventes générées via ce levier s’est donc portée à près de 600 millions d’euros
  • Le taux de transformation des clients cashback est compris entre 5% et 10%
  • Pour 40% des e-commerçants le panier moyen des clients cashback est 10 à 20% plus important que celui des autres clients.
  • 10,9 % de la population française est inscrite à un site de cashback contrairement à un tiers seulement qui en connait précisément le principe.

Pour conclure, ces chiffres sur la réalité économique du Cashback ont de quoi nous rendre optimistes. Je pense que ce n’est qu’un début, cette activité va s’étoffer et progresser dans le futur.

Romuald

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *