Choix, ce mot est-il compatible avec internet ?

Le choix est à la fois devenu la marque de fabrique du web et à la fois son illusion.

Tant que nous étions dans le Web 1.0, internet était statique et nous devions surfer pour aller vers l’information. La libre concurrence mondiale était née. Avec le Web 1.5, les pages sont devenues dynamiques et internet a commencé s’adapter à nous.
Ensuite on est passé au Web 2.0 à grand renfort de marketing car internet est maintenant orienté vers nous. Mieux, avec nos interactions, les éditeurs essayent de prévoir ce dont on a besoin.

On en parle souvent sur ce blog, les gens ne se sentent plus en confiance, ce qui est une erreur marketing. Alors, oui certains cherchent à se soustraire. On a en plus des ad-blocs, le monde du logiciel libre, qui en plus d’être ouvert à tout le monde, se veut le plus transparent possible.

Voici 2 exemples à découvrir si vous ne connaissez pas déjà: GNU et Framasoft

Revenons-en à la question de cet article, avons nous réellement le choix ?

Comme le montre l’image de cet article … Nous avons le choix de la pilule bleue ou de la pilule rouge que propose Morpheus dans Matrix ?

En théorie oui, sauf que tout le monde n’a pas le même niveau ou le même intérêt électronique. Allez-vous installer une distribution Linux ? 95% de la population dira non.

Allez-vous chercher une alternative à Facebook ? Quel intérêt d’aller sur un réseau social si on y retrouve pas tous ses amis ?

L’internaute « normal » cherche quelque chose qui fonctionne comme pour tout le monde, le standard. Dans ces conditions les majors du web essayent de vous soustraire au choix et de vous rendre captif.

Au final les internautes ne sont pas vraiment malheureux.

 

En tout cas, voici un article de ZDNet nous donne les alternatives à Google.

Vous y trouverez d’abord d’autres moteurs de recherche, ensuite des outils de mail, navigateurs, outils de stockage, outils de cartographie en ligne …

Les alternatives sont souvent de qualité mais trop inconnues pour qu’on les adopte par millions.

 

Maintenant, sachez que le Web 3.0 arrive avec internet en dehors des ordinateurs.

Vous avez l’IoT (Internet of Things), l’internet des objets et les mêmes majors vous attendent. La montre connectée, les enceintes connectées. Bientôt vous direz « Ok Google », « Alexa », faites nous confiance … confiance ?

Ces derniers jours ces enceintes ont fait la Une des journaux en espionnant leurs propriétaires et en diffusant leur conversations. Cf l’artcle de FranceInfo

Pourquoi les majors vous surveillent ? C’est pour toujours mieux vous connaître et mieux prédire vos achats.

Mais si la machine me propose tout le temps, qui choisit ? Moi ou la machine ?

Pour conclure, avons nous réellement le choix ?

 

Choix

Choix

Romuald

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *